Mon éthique professionnelle

Réflexion déontologique

etudiant

Les études… une sélection élitiste ?

Face aux études nous n’avons pas tous les mêmes chances, plusieurs études démontrent que les enfants de parents diplômés ont plus de chances de réussir à l’université. Demander à des étudiants qui ont grandi dans un environnement défavorisé ou dans un environnement où les études ne sont pas mis en avant d’obtenir les mêmes résultats, n’est pas équitable.

Nous sommes tous différents, nos vies sont différentes mais également nos histoires, mais tous ces points ne sont pas pris en compte pour le gouvernement. L’environnement où ont grandi influence grandement nos choix dans la vie et un de ces choix est les études. Si nos parents, nos tuteurs, nous poussent à faire des études ou si ils ont fait des études, nous aurons tendance à faire des études pousser. Attention, l’inverse n’est pas toujours vrai, il peut y avoir des exceptions.
Donc exclure les étudiants des universités, pour moi, est une idée complètement absurde, il faut laisser une chance aux étudiants de trouver leur voie.

« L’éducation représente l’étape la plus importante de notre vie, puisque c’est elle qui trace notre avenir et fait pousser nos ailes au fur et à mesure des apprentissages. N’oublions pas que plus le monde sera instruit moins nous aurons besoin de combattre les injustices. »

Une autre solution qui pour moi serait un succès est de copier nos voisins scandinaves, ils offrent une des meilleures éducations scolaires, toutes les écoles offrent le même parcours scolaire, les élèves sont au même niveau. La Belgique, la France ou les autres pays proposent différents types de parcours ; les parents doivent choisir entre les écoles catholiques (qui ont une meilleure réputation) ou les écoles communales, par après le choix se complexifient ; choisir entre des études plus générales, plus techniques ou plus professionnels.

Une autre solution serait de proposer en fin de 6e secondaire un suivi et des tests d’orientation, ce qui permettrait aux étudiants de faire un choix d’études plus rapidement ou organiser des journées où les professionnels expliquent leur journée type.

Pour contrer tous ces échecs, une des solutions proposés par les dirigeants universitaires est d’exclure les étudiants qui ne réussissent pas, ce qui rendrait les études encore plus élitiste.

« L’existence de cette nouvelle mesure va inciter ceux qui ont le talent nécessaire à vraiment se lancer dans leurs études au lieu de perdre des années sans résultat aucun, donc c’est vraiment une mesure très sociale, aussi bien pour l’étudiant lui-même, que pour ses parents, que pour la société tout entière, qui paie 12.000 € par année, par étudiant. »

http://www.rtbf.be/info/societe/detail_universites-reorienter-les-etudiants-trop-nuls-la-bonne-idee?id=8406136#newsArticlePane
http://ethicologique.org/index.php/education-scandinavie-norvege-finlande/

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s